Veuillez patienter pendant le chargement...

Le VALTOM, Syndicat pour la valorisation et le traitement des déchets ménagers et assimilés Facebook LOCAL POUBELLE

L’économie circulaire

Et si, au lieu de jeter, on réparait, recyclait, réutilisait ?

Réduire la quantité de déchets produits et valoriser au maximum ceux qu’on ne peut éviter : c’est l’un des objectifs phares de la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) de 2015. Pour faire entrer le pays dans un cercle plus vertueux, elle fixe des objectifs ambitieux, notamment en termes d’économie circulaire.

L’économie circulaire propose de repenser nos modes de production et de consommation afin d’optimiser l’utilisation des ressources naturelles et ainsi limiter les déchets générés.

Labellisé en 2015 « Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage » par le Ministère de l’Environnement de l’Energie et de la Mer, le VALTOM et ses collectivités adhérentes s’engagent sur tout le territoire, en direction de tous les publics pour faire de nos déchets une ressource.

L’économie circulaire englobe de nombreux secteurs d’activités et peut se décliner à travers sept logiques de production et de consommation complémentaires qui, combinées, prennent sens et se renforcent mutuellement :

Schéma de l'économie circulaire

© OREE

Légende

  • Un approvisionnement durable

    qui favorise les matières recyclées, une exploitation efficace des ressources, moins génératrice de déchets et plus respectueuse de l’environnement.

  • L'éco-conception

    qui intègre l'environnement dès la conception d'un produit ou service, et lors de toutes les étapes de son cycle de vie.

  • L'écologie industrielle et territoriale

    qui repose sur la coopération des acteurs économiques sur un même territoire afin de mutualiser les besoins et valoriser les déchets, ces derniers pouvant être une ressource pour une autre entreprise.

  • L'économie de la fonctionnalité

    remplace la vente d’un bien par la vente de son usage incitant les entreprises à proposer des biens performants et durables. (ex : louer une voiture plutôt que de l’acheter)

  • La consommation responsable

    où le consommateur fait son choix en prenant en compte l’impact environnemental lié à la production, la distribution et la vente d’un bien ou d’un service.

  • L'allongement de la durée d’usage

    par la réparation, la vente d’occasion ou le réemploi d’un bien plutôt que de le jeter.

  • Le recyclage

    qui vise à réutiliser les matières issues des déchets.

L'économie circulaire en images