Veuillez patienter pendant le chargement...

Le VALTOM, Syndicat pour la valorisation et le traitement des déchets ménagers et assimilés Facebook LOCAL POUBELLE

Actualités

MODECOMTM2017 – CE QUE REVELENT LES POUBELLES DES FRANÇAIS

Publié le 31/03/2021

 Alors que la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire entre progressivement en oeuvre depuis sa promulgation en 2020, l’ADEME dévoile ce jour les résultats de la 3e campagne nationale de caractérisation des déchets ménagers et assimilés, dite MODECOMTM. Elle vient éclairer et compléter les enquêtes sur les quantités de déchets ménagers collectés menées tous les 2 ans. 

Réalisée au niveau national en 2017 après celle de 1993 et 2007, cette grande campagne de mesure caractérise la composition des déchets collectés par le service public, au niveau de la Métropole, permettant ainsi de suivre l’impact des politiques mises en oeuvre et de les adapter le cas échéant. La campagne met en évidence plusieurs évolutions significatives depuis 2007 : la production de déchets ménagers et assimilés1 par habitant diminue de 2%, et celle d’ordures ménagères résiduelles (OMR)2 diminue de 20%. A l’inverse, les quantités collectées en déchèteries augmentent de 20%. Par ailleurs, la campagne révèle une « explosion » des quantités de textiles sanitaires dans les OMR depuis 1993 avec une augmentation de plus de 200%. 

« Les résultats détaillés de cette campagne MODECOM nous permettent d’éclairer le chemin à parcourir pour avancer vers une société plus sobre en ressources, qui produira moins de déchets, qui valorisera davantage ceux qui seront produits, et qui s’intégrera dans une économie circulaire. » Marc Cheverry, Directeur Économie Circulaire et Déchets à l’ADEME. 

 

Principaux chiffres clés 

Composition des poubelles des Français : 

  • • Les OMA représentent 335 kg/hab/an, réparties entre 254 kg/hab/an d’OMR et 80 kg/hab/an de collecte séparée de verre, emballages et papiers graphiques, 19 kg/hab/an de collecte séparée des biodéchets. 

Évolutions observées : 

  • • Diminution de 20% des OMR produites par habitant et par an depuis 2007. 
  • • Baisse de la part des putrescibles, des papiers et du verre dans les OMR au profit, des textiles sanitaires et du plastique. 

Perspectives de progrès : 

  • • Près de 80% des flux d’OMR pourraient être orientées vers la valorisation matière, soit 13 millions de tonnes. 

Répartition des apports en déchèteries : 

  • • Ils représentent 223 kg/hab/an, réparties entre 52 kg/hab/an de flux tout venant, 67 kg/hab/an de déchets verts, 57 kg/hab/an de déblais et gravats, 45 kg/hab/an de matériaux recyclables, mobilier ou déchets électriques et électroniques, 4 kg/hab/an de déchets dangereux et autres. 
  • • Au total, presque 86 % du flux tout-venant (près de 45 kg/hab/an) pourraient être détourné du stockage et faire l’objet d’une valorisation matière ou énergétique, alors que seuls 45% font actuellement l’objet d’une valorisation. 

Téléchargements