Veuillez patienter pendant le chargement...

Le VALTOM, Syndicat pour la valorisation et le traitement des déchets ménagers et assimilés

Actualités

Le VALTOM en partenariat avec MACEO lance une consultation pour étude de faisabilité sur la création d’une laverie de contenants en verre

Publié le 21/12/2017

Le VALTOM travaille en partenariat avec Macéo (association qui accompagne le Massif central dans son développement économique durable par la mise en place de projets innovants) afin de relancer un projet de laverie de contenants de verre pour les producteurs locaux avec la réintroduction du système de consigne. Pour cela, un appel est lancé aux bureaux d’études pour réaliser une étude de faisabilité.

En France, le système de consigne de verre a peu à peu été abandonné au profit de la collecte séparée et du recyclage. Pourtant, ce système subsiste encore dans le Nord-Est de la France et pour les professionnels HCR (hôtel, café, restaurant).

Bien que le recyclage du verre en France progresse (74% des bouteilles seraient recyclées, ce qui en fait le matériau le plus trié par les Français), il s’avère que cette pratique reste couteuse en termes d’énergie et de transport.

Pour cela, la loi de transition énergétique pour la croissance verte promeut l’expérimentation de projet de retour de la consigne de verre. Le Code de l’Environnement ainsi que le Programme National de Prévention des Déchets mentionnent aussi cet axe.

UN INTÉRÊT ENVIRONNEMENTAL

Selon une étude de l’ADEME comparant le cycle de vie d’une bouteille de verre à usage unique et une bouteille consignée, l’utilisation de la consigne permettrait d’économiser :

  • 75 % de consommation d’énergie primaire,
  • 80 % de production de gaz à effet de serre,
  • 25 % de consommation d’eau.

UN POTENTIEL SUR LE TERRITOIRE

Il faut donc réussir à structurer les producteurs locaux afin de réfléchir ensemble à la réintroduction d’une telle activité. Un premier travail a été élaboré dans le cadre d’un projet tutoré d’étudiants en Licence Pro Economie Sociale et Solidaire et à l’initiative de l’ADML 63 (association faisant la promotion de la monnaie locale, la Doume), l’agglomération du Pays d’Issoire et le Parc Naturel Régional du Livradois-Forez. Cette étude de préfaisabilité fait état de l’intérêt de plusieurs brasseurs (aussi bien pour des raisons environnementales que pour des raisons économiques). Une première estimation souligne la viabilité d’un tel projet mais cela reste à confirmer par l’étude de faisabilité.

La relocalisation d’une activité de lavage permettait aussi la création d’emplois sur le territoire. Par ailleurs, ce projet peut être envisagée en intégrant les structures de l’insertion par l’activité économique. Elles présentent des avantages dans le double objectif qu’elles ont de faire fonctionner une activité économiquement rentable, tout en permettant à des salariés en insertion de se reconstruire sur les plans personnels et professionnels.

Cette nouvelle étude permettra d’évaluer la rentabilité d’un projet de laverie de verre, d’estimer le gisement potentiel de bouteilles en verre et l’intérêt des producteurs. Elle fera un comparatif technique des différentes machines afin de trouver le modèle qui correspond le plus à ce projet. Une étude juridique sera aussi conduite afin de cibler la structuration la plus avantageuse économiquement et selon les opportunités présentes sur le territoire.

Le cahier des charges ci-joint permet de mieux connaître les enjeux de cette étude. Pour cela, une réponse doit être apportée avant le 15 janvier et le dossier de candidature envoyée à :
Service Prévention – VALTOM
1, chemin des Domaines de Beaulieu
63 000 Clermont-Ferrand