Veuillez patienter pendant le chargement...

Le VALTOM, Syndicat pour la valorisation et le traitement des déchets ménagers et assimilés

Actualités

La valorisation des graves de mâchefer : une technique d’économie circulaire à encourager

Publié le 05/05/2017

Les mâchefers sont les résidus solides récupérés en sortie du four des installations de traitement thermique des déchets non dangereux. Une fois préparés et maturés, ils peuvent être recyclés, notamment pour la création d’ouvrages routiers et de travaux publics comparables. Cette pratique rigoureusement encadrée reste toutefois méconnue, alors qu’elle permet d’ores et déjà de recycler 2 millions de tonnes de graves de mâchefer chaque année. C’est pourquoi l’ANGM, AMORCE, la FNADE, le SVDU et l’UNPG saluent la publication de la plaquette d’information publiée par le CEREMA* en fin d’année 2016, qui doit être diffusée au plus grand nombre afin de permettre d’améliorer l’acceptabilité et la valorisation des graves de mâchefer dans les territoires où la situation est encore bloquée.

Les mâchefers représentent 10 % du volume des déchets valorisés énergétiquement et 20 % de leur poids. Chaque année en France, 3 millions de tonnes de mâchefers sont produites par les 122 installations réparties sur le territoire. 2 millions sont recyclées après une phase de maturation et de préparation dans une Installation de Maturation et d’Elaboration (IME) sur laquelle elles sont transformées en graves de mâchefer. Elles viennent en remplacement de matériaux extraits de carrière et participent ainsi à l’atteinte de l’objectif de recyclage de 65 % des déchets que la France s’est fixé pour 2025 et, à plus court terme, aux objectifs concernant les chantiers de construction routiers (utilisation d’au moins 50 % de matériaux issus du réemploi, de la réutilisation ou du recyclage de déchets en 2017, 60 % à partir de 2020). L’utilisation de graves de mâchefer en travaux publics bénéficie d’un encadrement règlementaire strict depuis plus de 20 ans qui fixe les critères environnementaux et de mise en oeuvre (arrêté ministériel de novembre 2011, guide SETRA d’octobre 2012 et note ministérielle de mars 2016).

Malgré cela, l’utilisation de graves de mâchefer en travaux publics soulève encore des blocages sur certains territoires souvent en raison d’une méconnaissance de ce matériau. La plaquette intitulée « Les graves de mâchefers en technique routière : un matériau à valoriser ! » vise à améliorer la perception de ce matériau routier et à sensibiliser à son utilisation. Soutenue par le ministère de l’Environnement, elle a été rédigée en collaboration avec les organisations signataires de ce communiqué. Elle contient des informations sur les usages, apporte des réponses aux questions courantes et présente 4 retours d’expérience. Les organisations signataires appellent les donneurs d’ordre publics ou privés et tous les acteurs concernés à partager cette plaquette et à soutenir la valorisation des graves de mâchefer qui contribue directement au développement de l’économie circulaire en permettant de recycler des matériaux alternatifs qui n’auraient pas pu être valorisés autrement.

* http://www.cerema.fr/

Contacts presse

AMORCE :
Julien BARITAUX – Chargé de mission Relations Publiques
18 rue Gabriel Péri, 69100 Villeurbanne
Tél : 04 72 74 09 77 – Courriel : jbaritaux@amorce.asso.fr- Site internet : www.amorce.asso.fr
ANGM :
Patrick SZYMKOWIAK – Vice-président en charge de la communication
7, rue Condorcet, 94430 Chennevières-sur-Marne
Tél : 01 49 62 12 54 – Courriel : patrick.szymkowiak@angm.fr – Site internet : www.angm.fr
FNADE :
Marie-Claire PEPIOT, Responsable de la communication
33 rue de Naples – 75008 PARIS
Tèl : 01 53 04 32 90 – Courriel : mc.pepiot@fnade.com – Site internet : http://www.fnade.org
SVDU :
Séverine BATY – Responsable communication
Tél : 01 44 70 63 90 – Courriel : sbaty@fedene.fr – Site internet : http://www.incineration.org
UNPG : www.unpg.fr